SOUDAGE

PROFESSIONNELS – PROCESS QUALITE – SOUDAGE

A chaque famille de produit correspond un type de soudage.

Pour les géomembranes polymères, l’assemblage des lès est réalisé au moyen d’une machine automatique à fer chaud à double piste spécialement mise au point pour ces applications. Elle est dotée d’un moteur pour la traction avec régulation électronique de la vitesse, et permet la soudure par thermofusion des lès superposés, au moyen d’un double fer chauffant.

Simultanément, elle exerce la pression nécessaire tout le long d’une double piste parallèle avec, interposé, un canal pour le contrôle de la soudure.

Lors des travaux, chaque opérateur est chargé de contrôler son travail et de rapporter toute anomalie au responsable du chantier.

Au démarrage de la journée (matin et après-midi), un réglage des paramètres de la soudeuse est effectué sur un échantillon testé ensuite à l’aide d’un dynamomètre de chantier étalonné chaque année.

Les points singuliers seront soudés par extrusion (apport de matière PEHD).

Pour les géotextiles, l’assemblage est réalisé par thermosoudure ou par couture.

En ce qui concerne les géosynthétiques bentonitiques (GSB), l’assemblage des lès est réalisé par chevauchement en tuile. Les bords des lés sont pré imprégnés (en usine ou sur site) de bentonite et la zone de chevauchement assure l’étanchéité du dispositif. En cas de chevauchement transversaux, les lés sont traités à la bentonite en poudre afin de sceller les éléments entre eux.

En cas de nécessité, une protection du joint par apport de matériau pourra être mise en place pour éviter la dispersion de la bentonite. Le traitement de la zone de recouvrement dot être suivi le plus rapidement possible de la mise en œuvre de la structure de confinement.

Enfin, pour la géomembrane bitumineuse, l’assemblage des lés est réalisé au chalumeau à propane, par la technique de marouflage à l’aide d’un chiffon humide ou d’un rouleau humide. La soudure à l’avancement est réalisée en faisant rouler le lé supérieur sur le lé voisin en maintenant en permanence un bourrelet de bitume le long du recouvrement.

Dans le cas où un matériau sensible à la chaleur est installé sous la géomembrane (par exemple un géotextile), des dispositions doivent être prises avant le soudage pour éviter de détériorer ce matériau. On utilisera un écran thermique provisoire telle une bande de voile de verre de 50 cm de large.

Cliquez pour agrandir.